29 octobre 2022

Inauguration de l’Aire marine éducative de Curieuse

Une aire marine éducative pour un avenir durable

Dans le cadre du projet Pareo, l’aire marine éducative de l’île Curieuse aux Seychelles a été inaugurée le 28 octobre 2022 avec les enfants de l’école Baie Ste-Anne de Pralin. Ce projet de sensibilisation à la protection des récifs coralliens, est coordonné par l’Institut de Recherche Français pour le Développement (IRD), en collaboration avec la Seychelles Parks and Gardens Authority (SGPA). Il est soutenu par les Explorations de Monaco. A l’occasion de l’inauguration, Francis Marsac (IRD) représentait officiellement les Explorations de Monaco, à la veille de l’arrivée du S.A. Agulhas II et de la mission océan Indien aux Seychelles. Pascale Chabanet (IRD), coordonatrice du projet PAREO sur le sud-ouest de l’océan Indien et Anto Suzette, Manager du Parc National Marin de l’île Curieuse, étaient présents avec à leurs côté les enfants de l’école Baie Ste-Anne et plusieurs représentants du Ministère de l’éducation et de l’environnement Seychellois : Mme Monique Lesperance, Directrice de l’école primaire de Baie Ste-Anne à Pralin, Mmes Lynndinna Essack et Catherine Onezia (Ministère de l’éducation), M. Terry Mousse et Clive Clarisse (Ministère de l’environnement). 

Une première aux Seychelles

Le concept d’Aire Marine éducative est né en 2012 aux Marquises. Il consiste, pour des élèves et leur enseignant, à gérer de manière participative une zone maritime littorale de petite taille. Cette démarche pédagogique et écocitoyenne a pour but de sensibiliser le jeune public à la protection du milieu marin mais également de découvrir ses acteurs. C’est la première fois qu’une aire marine éducative est mise en oeuvre aux Seychelles. L’objectif de ce projet, initié en 2021, est d’aboutir à des actions de conservation à partir de solutions envisagées et mises en œuvre par les enfants eux-mêmes pour tisser des liens entre science et société. Au cours des derniers mois les activités des é!èves ont été supervisées par Lola Massé (Chef de projet Pareo-IRD) et Maria Brioche dans le cadre des clubs Pareo. 

Pour l'inauguration de l'AME, les Explorations de Monaco étaient représentées par Francis Marsac, IRD. 28_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Pascale Chabanet, IRD, à l'origine du projet PAREO sur l'océan Indien, en compagnie des enfants de l'école Baie Ste-Anne de Pralin. île Curieuse. Seychelles.28_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
L'île Curieuse est une bio-réserve gérée par l'Autorité des parcs marins des Seychelles. 28_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppellin_MonacoExplorations
Les 13 élèves de l'école Baie Ste-Anne impliqués dans l'AME. Un groupe motivé. Île Curieuse. 28_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
L'arrivée de la délégation officielle à Curieuse. Inauguration de l'Aire marine éducative. 28 octobre 2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Projet innovant d’éducation à l’environnement, le projet PAREO, pour « Le Patrimoine récifal de l’océan Indien entre nos mains », allie transmission de connaissances scientifiques, découverte de l’environnement sous l’angle des nouvelles technologies et actions concrètes de conservation. Il encourage les jeunes à devenir des acteurs de la protection et de la bonne gestion de leur environnement quotidien. Il se déroule dans quatre îles de l’océan Indien, la Réunion, l’île Maurice, l’île Curieuse aux Seychelles et l’île de Mohéli aux Comores. Ces îles ont en commun un patrimoine récifal exceptionnel, qui est malheureusement dégradé par la pression humaine.

Observer, découvrir, rencontrer, comprendre... et agir

Projet PAREO : ramassage des déchets sur les plages de Curieuse©Lola Massé_IRD_MonacoExplorations
Comprendre le fonctionnement du récif. Identification des poissons du récif corallien avec l'album MARECO©Lola Massé_IRD_MonacoExplorations
A la rencontre des usagers du récif©Lola-Masse_IRD_MonacoExplorations.jpg
Previous slide
Next slide

En lien avec les thématiques de recherche de l’Expédition Océan Indien, notamment les récifs coralliens et la pollution plastique, Monaco Explorations soutient le programme de diffusion scientifique DIDEM  » Science – Dialogue décideurs pour une gestion intégrée des milieux côtiers et marins  » pour la période 2020-2023. Ce programme se développe dans le bassin de l’océan Indien occidental (Comores, Kenya, Madagascar, Maurice, Mozambique, Seychelles et Tanzanie). Soutenu par l’Institut national de recherche pour le développement durable (IRD), ce programme vise à faciliter et à renforcer le dialogue entre les scientifiques et les décideurs de la sous-région de l’océan Indien occidental, afin de développer des solutions pour la gestion durable des milieux naturels dans les pays en développement.

10 décembre 2021

Le Futur des déchets plastiques aux Seychelles

Le programme TFO

Depuis 2020, le programme d’innovation ouverte « Le Futur des déchets plastiques » (The Future Of) a pour ambition de mettre en œuvre des solutions efficaces de recyclage, de transformation et de réduction des déchets plastiques dans l’océan Indien en soutenant des initiatives innovantes et multi-acteurs aux Seychelles. Ce programme est mené en partenariat avec le gouvernement des Seychelles, l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD), l’entreprise SoScience, et la Société des Explorations de Monaco. Il s’intègre à la démarche et aux activités du projet DiDEM, coordonné par l’IRD et destinée à faciliter le dialogue science-décideurs pour une gestion intégrée des environnement littoraux et marins dans l’océan Indien occidental.

Le futur des déchets plastiques aux Seychelles
Affiche du programme TFO

6 projets sélectionnés

Pour donner suite à l’appel à projets lancé en octobre 2020, 38 participants ont été réunis au cours des journées partenariales organisées les 27 et 28 mai derniers. Ces journées et les échanges qui ont suivi ont permis l’émergence de six projets collaboratifs sélectionnés au cours du mois d’août 2021. Ils ciblaient les actions et objectifs suivants :

  • Compréhension et cartographie des sources de pollution plastique,
  • Collecte physique et tri efficace des déchets plastiques,
  • Transformation des plastiques collectés,
  • Éducation environnementale et sensibilisation en amont.
Le futur des déchets plastiques aux Seychelles
Anse Capucin. Sud-est de Mahé. Seychelles © Katrin Perchat.
Previous slide
Next slide

30 novembre 2021 aux Seychelles : les membres du jury délibèrent... © Katrin Perchat.

3 projets lauréats. Et les gagnants sont…

Parmi ces 6 projets, le comité de sélection réuni le 30 novembre 2021 a désigné les 3 projets lauréats du programme. Pour leur démarrage, ils bénéficieront d’un accompagnement sur les six premiers mois et d’un budget de lancement. La complémentarité des projets sélectionnés, tout comme leur faisabilité, a été soigneusement évaluée selon une grille de critères établis au préalable.

Projet lauréat n°1 : lancement d’une campagne de sensibilisation

Cette campagne sera menée par plusieurs acteurs locaux et réunit des compétences multiples, comme le Département de l‘Economie bleue, la Fondation pour un tourisme durable, le Ministère de l’Education des Seychelles ou l’IRD. Elle aura pour but d’améliorer la sensibilisation et l’éducation en matière de déchets auprès de la population des Seychelles et des différents acteurs de la société civile. Les objectifs ce cette campagne :

  • Réduire la production de déchets et accroître les efforts de recyclage,
  • Minimiser les déchets résiduels,
  • Prévenir et limiter les décharges sauvages grâce à un effort de collaboration entre les différentes parties prenantes des secteurs public et privé et de la société civile.

Projet lauréat n°2 : collecte connectée aux Seychelles

Ce projet réunit deux ONG locales axées sur le développement du tourisme durable, la Fondation pour un tourisme durable (SSTF) et l’Association Hospitalité et Tourisme aux Seychelles (SHTA), une entreprise locale de conseil en solutions pour les déchets plastiques, Yes Consulting, et une entreprise sociale basée en Inde : Sanshodhan. Cette dernière a développé une application numérique qui associe dans un même cycle vertueux les industriels, les consommateurs et les entreprises de recyclage. Cette mise en réseau favorise le fonctionnement d’un système de gestion des déchets recyclables plus transparent, efficace et durable. L’idée est d’adapter ce concept au contexte des Seychelles.

Projet lauréat n°3 : une machine à recycler à la portée de tous

Tout en réduisant la quantité de déchets mis en décharge, ce projet a pour ambition de promouvoir des technologies simples, peu coûteuses et faciles à utiliser pour traiter et transformer les déchets. Il s’appuie sur un projet communautaire mondial : le Precious Plastic Project. L’idée est d’impliquer les acteurs locaux et les particuliers dans la conception de produits utiles et à faible impact, pour développer à terme une économie micro-circulaire en créant de nouveaux produits.

Lutte globale et à grande échelle contre le plastique

Comme dans de nombreuses régions du monde, la pollution plastique s’intensifie dans l’océan Indien et touche même des zones ou îles très isolées comme Aldabra. A l’échelle régionale, la Commission de l’océan Indien (COI), l’Agence Française de développement (AFD) et le Fonds Français pour l’Environnement Mondial (FFEM) ont signé le 9 juillet dernier une convention de financement du projet ExPLOI, pour Expédition Plastique océan Indien. Ce projet régional vise à coordonner la lutte contre la pollution plastique et à promouvoir l’économie circulaire. Il est complémentaire de la démarche menée à travers le projet DiDEM et de l’initiative TFO aux Seychelles.

Halte à la pollution plastique !

Accumulation de déchets plastiques sur une plage aux Comores © IRD - Nourddine Mirhani
Les écosystèmes récifaux de l'océan Indien sont directement impactés par la pollution plastique. Îles Eparses © IRD - Pascale Chabanet
Pollution par les macro-déchets. Îles Glorieuses © IRD - Pascale Chabanet
Accumulation de déchets plastiques sur une plage. Comores © IRD - Nourddine Mirhani
Déchets plastiques en forêt. Mahé. Seychelles © Katrin Perchat
Mangrove polluée. Mahé. Seychelles © Katrin Perchat. .
Previous slide
Next slide