18 juin 2021

Les jeunes des clubs Unesco mobilisés pour l’Océan !

Des élèves de Monaco et de La Rochelle échangent autour de l’Océan et de son devenir.

Le 8 juin dernier, à l’occasion de la Journée Mondiale de l’Océan qui avait pour thème : « L’Océan : vie et moyen de subsistance », une douzaine de jeunes du club Unesco du Collège Charles III de Monaco ont échangé leurs points de vue sur l’Océan et son devenir en visio-conférence avec une classe de CM2 de l’école « La Genette » de La Rochelle, associée à l’Unesco. Comme base de discussion, ces deux groupes avaient visité chacun l’exposition « Protéger le Patrimoine marin de l’Unesco à travers la recherche scientifique »organisée par le Centre du Patrimoine mondial de l’Unesco avec le soutien du Gouvernement de la Principauté de Monaco et le concours des Explorations de Monaco. Après sa présentation sur les grilles des jardins St-Martin, l’exposition poursuit en effet sa route sur la digue du Nouveau Monde à La Rochelle où elle est présentée au public depuis le 8 juin jusqu’au 31 juillet 2021.

La visio-conférence côté monégasque
La vivo-conférence côté monégasque
La visio-conférence côté monégasque
Les élèves de l'école La Genette de La Rochelle ont visité l'Exposition de l'Unesco présentée sur la digue du Nouveau Monde, au port des Minimes.
Les élèves de L'école La Genette de La Rochelle présentent leurs travaux .
Previous slide
Next slide

La rencontre à distance entre les élèves monégasques et rocherais n'a pas empêché un dialogue fructueux.

Des présentations à distance

Des présentations à distance

En présence de M. Didier Théron, responsable médiation des Explorations de Monaco, cette rencontre à distance a débuté avec la présentation des deux villes côtières que sont La Rochelle et Monaco. Le groupe d’élèves de la Principauté était animé par Mme Milène Escarras, présidente de la Fédération Monégasque des Clubs et Associations pour l’Unesco, Mme Marjorie Gaggino, responsable du Club et du Foyer socio-éducatif du collège Charles III, Mme Sylvie Leporati, professeur de monégasque et Mme Catherine Hubrig, professeur d’histoire-géographie. Du côté de La Rochelle, les jeunes ambassadeurs de l’Unesco étaient encadrés par M. Alfred Tudeau, président du Club Unesco de la Rochelle et par leur enseignant, M. Richard Auteffe.

Des deux côtés de l’écran : échange et conviction

Après ces présentations, place au dialogue et à l’interaction ! Autour d’un quizz préparé par les Explorations de Monaco, la jeune assistance a été interpelée des deux côtés de l’écran pour interagir et échanger. Question essentielle : pourquoi la protection, l’étude et la gestion durable de l’Océan sont-elles aujourd’hui plus que jamais essentielles à l’avenir de l’Humanité ?

Chacun, à sa façon, a pu apporter des réponses et proposer des solutions.

 

Mieux connaître l’Océan

Les jeunes Rochelais ont fait découvrir aux élèves monégasques l’océan Atlantique à travers les différents ateliers scientifiques auxquels ils ont participé en mer pour mieux connaître et comprendre la vie marine : prélèvement et reconnaissance de plancton, atelier de nœuds marins, prélèvements d’eau de mer et mesure de la température, de la salinité ou du PH, autant d’activités permettant d’acquérir des connaissances et de les partager pour aimer, connaître et mieux protéger l’Océan.

Vigilance par rapport à nos comportements de consommation

Côté monégasque, les élèves, inspirés par l’exemple de S.A.S. le Prince Albert II et de son trisaïeul le Prince Albert Ier , ont voulu attirer l’attention sur les problèmes de la surpêche et plus généralement de la surexploitation de l’Océan, en choisissant de lire des extraits de discours prononcés par les deux Souverains monégasques à 100 ans d’intervalle.

Penser global, agir local

 

Pour conclure ces échanges sur une note positive, le débat a porté en conclusion sur la capacité de cette jeune génération à mettre en place des actions personnelles et communes durables, destinées à changer les comportements sur le long terme. Ces jeunes acteurs et futurs décideurs ont pris la barre de l’avenir avec enthousiasme, en gardant le cap sur les devises du club Unesco de La Rochelle et de la Fédération Monégasque des Clubs et Associations pour L’Unesco : « Penser global, agir local » et « Agir ensemble, c’est plus fort ».

14 juin 2021

8 juin 2021 – Journée mondiale de l’Océan

Les projet des Explorations de Monaco officiellement approuvé dans le cadre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable 2021-2030.

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Océan le 8 juin 2021, la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO a annoncé la liste du premier ensemble d’actions internationales officiellement approuvées au titre de la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable.

Le projet des Explorations de Monaco fait partie des 66 actions officiellement approuvés par la Commission océanographique intergouvernementale. Cette approbation résulte de l’examen de près de 250 réponses au premier appel à l’action pour la Décennie lancé en octobre 2020.

Première étape : la mission océan Indien

Le projet des Explorations de Monaco débutera avec la mission en Océan Indien, actuellement en préparation pour octobre-novembre 2022. Cette mission s’appuiera sur ces trois piliers, science, médiation et action politique, en cohérence avec les objectifs de la Décennie et son Plan de mise en œuvre visant à « imaginer des solutions transformatrices issues des sciences océaniques au service du développement durable ».

Mission des Explorations de Monaco à Malpelo © Olivier Borde. Explorations de Monaco

12 février 2020

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco plonge au plus profond de la Méditerranée avec l’explorateur Victor Vescovo

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco s’est rendu en Grèce, sous l’égide des Explorations de Monaco, le 9 février dernier, afin de rejoindre l’équipe de l’expédition Caladan Ocean, menée par l’explorateur Victor Vescovo. Ce dernier était aux commandes, l’année dernière, de l’expédition Five Deeps, première expédition au monde ayant réussi à plonger au point le plus profond de chacun des cinq océans.

A Kalamata, le Souverain est monté à bord du navire de recherche DSSV Pressure Drop, afin de descendre dans la fosse Calypso, point le plus profond de la mer Méditerranée situé au sud-ouest de la péninsule du Péloponnèse. La plongée s’est effectuée à bord d’un submersible designé et construit par Triton Submarines baptisé le Triton 36000/2 ou DSV Limiting Factor, équipé d’un système de sonar et autres instruments lui permettant de se rendre au fond absolu des océans. Débutée à 8h50, la profondeur de -5109m a été atteinte à 11h12, avec un retour à la surface à 14h. Le 10 février, Victor Vescovo et S.A.S. le Prince Albert II de Monaco ont ainsi atteint le point le plus profond de la Méditerranée.

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco avec Victor Vescovo lors d'une plongée à 5117 mètres dans la fosse Calypso
S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco et Victor Vescovo après leur plongée dans la fosse Calypso, Février 2020 ©B.Fautrier

Grâce à ce sous-marin, spécialement conçu et certifié pour opérer en toutes profondeurs, Victor Vescovo a réussi l’exploit d’être le premier homme à atteindre, en décembre 2018, le point le plus profond de l’océan Atlantique : la fosse de Porto Rico, à -8 376m.  En 2019, il a ensuite plongé avec succès au cœur des autres grandes fosses océaniques que sont la fosse des îles Sandwich du Sud dans l’océan Austral (-7 434m), la fosse de Java dans l’océan Indien (- 7 192m), la fosse des Mariannes (-10 924m) et la fosse des Tonga dans le Pacifique avant de terminer par une plongée sur la fosse Molloy (-5 550m) dans l’océan Arctique.

En dix mois, l’expédition a ainsi parcouru quelques 87 000 km et permis de découvrir près de 40 espèces aquatiques vivant dans ces grandes profondeurs. De sa plongée dans la fosse des Mariannes, Victor Vescovo a prélevé un échantillon d’Hirondellea gigas qu’il a remis, en septembre dernier, au Prince Souverain, en mémoire de la découverte de cet amphipode par Son trisaïeul le Prince Albert Ier, à bord de son navire de recherche l’Hirondelle

D’autres plongées ont été effectuées dans des zones d’intérêt scientifique ou d’importance historique, comme ici en Grèce dans les profondeurs de la fosse Calypso, ou prochainement en mer Rouge.

 

Calypso Dive fév.2020 ©P.Frolla
Submersible Triton, Calypso Dive ©P.Frolla
S.A.S. Le Prince Albert II de Monaco et Victor Vescovo _ Calypso Dive fév.2020 ©P.Frolla
DSSV Pressure Drop and Limiting Factor - FiveDeeps. MarianaTrench ©ReeveJolliffe
DSSV Pressure Drop & DSV Limiting Factor. Mariana Trench © ReeveJolliffe
Calypso S.A.S. Le Prince Albert II sur le OSUs-Marin Triton Calypso Dive fév.2020 ©P.Frolla
Previous slide
Next slide