27 octobre 2022

Visite princière

S.A.S le Prince Albert II de Monaco en exploration sur l’atoll d’Aldabra

Sur invitation du président de la République des Seychelles Wavel Ramkalawan, S.A.S le prince Albert II de Monaco s’est rendu aux Seychelles du 24 au 26 octobre 2022 pour y mener une visite officielle mais également une expédition sur l’atoll d’Aldabra, l’un des plus extraordinaires sanctuaires marins et sous-marins au monde, comptant parmi les 50 sites classés au Patrimoine mondial marin de l’Unesco. 

Une présence liée à la mission d’exploration actuellement conduite dans l’océan Indien par les Explorations de Monaco. Le Prince Albert II de Monaco a pu échanger sur le terrain avec les équipes scientifiques de la mission océan Indien et avec les étudiants de l’école embarquée à bord du S.A. Agulahs II. Une visite marquée par la signature d’une lettre d’intention entre la Seychelles Island Foundation, le Centre Scientifique de Monaco et l’Institut océanographique pour une collaboration scientifique dans le cadre du Conservatoire mondial du corail.

Les deux journées en images

Après une journéeconsacrée à l’exploration de l’île et à des discussions sur les actions communes à mettre en oeuvre avec la Seychelles Islands Foundation et le Gouvernement Seychellois, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco s’est rendu à bord du S.A. Agulhas où il a passé la nuit du 25 au 26 octobre. Au menu : visite des installations et des laboratoires, rencontre avec l’équipage et les différentes équipes scientifiques et participants à la mission, présentation des projets scientifiques et artistiques liés à la mission. Un programme dense, à l’issue duquel le Souverain a rejoint Mahé, via l’île d’Assomption à la fin de la matinée du 26 octobre, pour y rencontrer le président de la république Seychellois. 

Signature de la lettre d'intention entre la SIF, le CSM et l'Institut océanographique. Aldabra.En haut de gauche à droite : Jean-François Ferrari, Ministre de la Pêche et de l'Economie Bleue aux Seychelles, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et Flavien Joubert Ministre de l’Agriculture, du Changement Climatique et de l’Environnement.En bas de gauche à droite : Didier Zoccola, chercheur principal au Centre Scientifique de Monaco (CSM), Dr Frauke Fleischer-Dogley, CEO, Seychelles Island Foundation (SIF) et Robert Calcagno, Administrateur Délégué de la Société des Explorations de Monaco et Directeur général de l’Institut océanographique, Fondation Albert Ier, Prince de Monaco©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
S.A.S le Prince Albert II de Monaco. A sa droite, Knowledge Bengu, Capitaine du S.A. Agulhas II et à sa gauche, Gilles Bessero, Chef de mission. 25_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Mission ocean Indien; Photo de groupe avec le Dr Frauke Fleischer-Dogley et les étudiantes seychelloises membres de l'école embarquée_ _26_10_2022_@Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations .jpg
Mission océan Indien. Signature sur le flotteur BGC Argo remis au gouvernement Seychellois par la Principauté de Monaco et décoré par l'artiste Rémi Leroy. En arrière-plan à droite, Hervé Claustre, Responsable du projet BGC Argo. 26_10_2022@Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Mission ocean Indien. S.A.S. Albert II de Monaco visite les laboratoires. 26_10_2022_@Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Mission ocean Indien. S.A.S le Prince Albert II de Monaco à la passerelle en compagnie du capitaine Knowledge Bengu _26_10_2022@Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Mission ocean Indien. Discussion autour du Conservatoire du corail et des cuves de coraux prélevés sur Aldabra en compagnie de Didier Zoccola, Centre Scientifique de Monaco et Maureen Midol, Océanopolis. 26_10_2022@Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Sur le pont hélicoptere, S.A.S. le Prince Albert II entouré des membres d'équipage du S.A.Agulhas II et des participants de la mission. 26_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations.jpg
Autour du Prince, les personnels de la SIF en compagnie des délégations eychelloise et monégasque. Aldabra. 24_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Mahé : réception officielle à la State House

À l’issue de cette visite de terrain sur l’atoll d’Aldabra, le prince Albert II de Monaco a été reçu par le président de la République des Seychelles Wavel Ramkalawan le mercredi 26 octobre à Mahé, à la State House, en présence des ministres du gouvernement. L’occasion de discuter pour le Souverain monégasque de sa récente expédition à Aldabra ainsi que de la mission océan Indien menée dans la région par les Exploration de Monaco, avec un autre temps fort à venir dans la deuxième phase de cette exploration après celui d’Aldabra : l’étude du banc de Saya de Malha. 

S.A.S. le Prince Albert II de Monaco et Wavel Ramkalawan, le Président des Seychelles. Mahé. 26_10_2022_@Nicolas Mathys_Zeppelin_Monaco Explorations
Echange bilatéral entre les délégations monégasque et seychelloise. Mahé. Seychelles. 26_10_2022@Nicolas Mathys_Zeppelin_Monaco Explorations
Discours officiel de S.A.S le Prince Albert II de Monaco à la State House. Mahé. Seychelles.26_10_2022@Nicolas Mathys_Zeppelin_Monaco Explorations
Previous slide
Next slide

La gouvernance des Explorations de Monaco

25 octobre 2022

Activité intense à Aldabra

Retour sur 5 jours d'activité intense à Aldabra

Arrivées à Aldabra le 19 octobre à bord du S.A. Agulhas II, les équipes scientifiques ont poursuivi les opérations mises en oeuvre le premier jour. La journée du 20 octobre a été marquée par une blessure à la tête d’un des scientifique plongeur membre de l’équipe de recherche anglophone. 

Pour prendre toutes les précautions sanitaires et en concertation avec le médecin du bord Brendan Quinn, le capitaine du navire Knowledge Bengu et les chefs de projets scientifiques, le chef de mission Gilles Bessero a décidé de rejoindre l’île Grande Comores, destination la plus proche, pour procéder à des examens complémentaires au Kenia à Nairobi et faire ensuite rapatrier le blessé en Angleterre. Ces examens rassurants ont permis de confirmer que le patient était hors de danger. 

Le 22 octobre au petit matin, le S.A. Agulhas II était de nouveau à pied d’oeuvre à Aldabra. Pendant ce temps, les équipes déjà débarquées le 19 octobre avaient poursuivi leur travaux sur l’atoll et les autres ont repris normalement leurs activités dès le retour du navire. 

Projet Madcaps

La circulation des courants autour d’Aldabra provoque des accumulations denses de déchets plastiques sur l’atoll. Dans le but de déterminer l’origine de ces déchets, Gwennaïs Fustemberg et  Vyctoria Marillac Fernandes Da Costa ont procédé à 11 transects à terre au cours desquels elles ont récolté 20kg environ d’échantillons de plastique. En mer, elles ont procédé à 12 traicts avec le filet manta pour récolter les microplastiques, potentiellement porteurs de germes pathogènes, notamment pour les récifs. 

Microplastiques récoltés avec le filet Manta.On note à gauche de l'image la présence d'insectes Alobates, ou patineurs des mers, qui utilisent les microplastiques comme supports©Madcaps_MonacoExplorations
L'analyse des marques sur les macrodéchets permet d'en déterminer l'origine©Madcaps_MonacoExplorations
Après la récolte des déchets sur le bord de mer, les échantillons sont triés©Madcaps_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide
Repérage et identification des colonies avant prélèvement. Aldabra©Katia Quéméré_WCC_MonacoExplorations
Favites flexuosa, une des colonies prélevées à Aldabra©Katia Quéméré_WCC_MonacoExplorations
Les colonies prélevées sont placées dans un panier pour éviter de trop les manipuler. Didier Zoccola du Centre Scientifique de Monaco surveille leur transport. Aldabra©Katia Quéméré_WCC_MonacoExplorations
Vue sous-marine du récif d'Aldabra©Katia Quéméré_WCC_MonacoExplorations
Les coraux en stabulation sur le pont arrière du bateau, sous la surveillance de Bruno Piguet, Aquariologiste et plongeur, Musée océanographique de Monaco, Silvia Vimercati, Taxinomiste, King Abdullah University, filmés par Katia Quéméré, Océanopolis©MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Conservatoire mondial du corail

Au cours de ses journées de travail sous-marin, l’équipe du Conservatoire mondial du corail a prélevé 60 colonies de coraux vivants, n’excédant pas la taille de 15 cm, représentant 21 espèces, au cours des sept plongées effectuées entre le 19 et le 24 octobre 2022. Ces colonies, conditionnées sur le pont 3 du navire dans des bassins de stockage, vont être acheminées jusqu’à Mahé aux Seychelles, où elles seront envoyées par avion vers plusieurs aquariums, dont ceux d Musée océanographique de Monaco et d’Océanopolis à Brest.  

Les bouées dérivantes

Nick D’Adamo, membre du Comité d’orientation de la mission et chercheur à L’université d’Australie de l’ouest, a déployé depuis le départ de la mission à Maurice 9 bouées dérivantes de surface. Leur fonction : acquérir des données de température et salinité pour modéliser ces courants de façon précise, étudier leur influence sur la répartition de la biodiversité biologique dans la région. Des données précieuses également pour les autres projets. Les étudiants de l’école embarquée ont également été mis à contribution pour le déploiement des bouées. 10 autres bouées seront déployées sur le deuxième leg Saya de Malha. 

Nick D'Adamo s'apprêtant à déployer deux bouées dérivantes de surface. 17_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
4 bouées déployées autour d'Aldabra©Heather Koldewey_ZSL_MonacoExplorations
Vincent Taillandier de l'équipe BGC Argo s'apprête à déployer une bouée de surface pour Nick©Nick D'Adamo_UWA_MonacoExplorations
Influence du courant Sud équatorial dans la zone de la mission sur les productions planctoniques©Nick D'Adamo_UWA_MonacoExplorations
Trajet des bouées mises à l'eau dans la zone d'Aldabra. Mission océan Indien©Nick D'Adamo_UWA_MonacoExplorations
Trajet des bouées de surface mises à l'eau depuis la Réunion. Mission océan Indien©Nick D'Adamo_UWA_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Ecole embarquée: le jour J

Jour J pour les étudiants de l’école embarquée ! Les enseignants ont demandé aux étudiants de présenter un cas concret de mission, c’est-à-dire un projet chiffré de A à Z incluant les tenants et aboutissants scientifiques mais aussi logistiques, devant un auditoire composée des chefs de projets scientifiques de la mission et des membres du Comité d’orientation. Un exercice très formateur et un beau challenge pour cette jeune génération de chercheurs. 

Présentation des projets étudiants au pont 7. 23 et 24_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Présentation des projets étudiants au pont 7. 23 et 24_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Flotteurs Argo, les déployer c'est aussi les adopter©BGC Argo_MonacoExplorations
L'artiste Rémi Leroy a décoré le flotteur BGC Argo offert par les Explorations de Monaco aux Seychelles©Céline Dimier_IMEV_MonacoExploration
Récolte des échantillons d'eau prélevés par la rosette©Thomas Jessin_IMEV_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Les flotteurs Argo

Depuis le début de la mission les opérations Rosette CTD et mise à l’eau de flotteurs Argo se sont succédées à un bon rythme. 11 flotteurs déployés sur un total de 29, 5 CTD Rosettes jusqu’à 2000 mètres de fond avec collecte d’échantillons d’eau à différentes profondeurs. Dans le cadre du programme pédagogique Adopt a float, une bouée adoptée par une classe de la Réunion et une autre à venir qui sera adoptée par une classe des Seychelles et déployée sur la deuxième partie du trajet de la mission. 

Les autres opérations scientifiques en images

L’équipe de la Royal Zoological Society de Londres, en collaboration avec la Seychelles Islands Foundation, a procédé à des récolte d’échantillons de coraux destinées à des analyses ADN, réalisé des inventaires vidéo de la faune et de la flore sous-marine et procédé à la mise en oeuvre du ROV jusqu’à 700 mètres de fond, une première ici à Aldabra. Les équipes Ifremer GECOS et 4Sea, restées sur l’atoll pendant ces 5 journées, ont procédé à l’étude des populations de tortues et à la cartographie des petits fonds et inventaires de la biodiversité de l’atoll à l’aide des planches connectées et également par drone. Des journées denses et productives qui verront d’autres développement et descriptions dans les jours à venir. 

Plan de déploiement du ROV par les équipes de la SIF, en coordination avec l'équipe de Heather Koldewey©SIF_ZSL_MonacoExplorations
ROV avant mise à l'eau©Céline Dimier_IMEV_MonacoExplorations
La trappe par laquelle est descendu le système de positionnement sonar permettant de répérer le ROV pendant sa plongée©Céline Dimier_IMEV_MonacoExplorations
Pesée d'une tortue verte sur Aldabra©Gecos_Ifremer_MonacoExplorations
Prise de sang effectuée sur une tortue verte©Gecos_Ifremer_MonacoExplorations
Une des planches connectées en action©4sea_Ifremer_MonacoExplorations
Les transects effectués par les planches pour cartographier et inventorier les petits fonds du récif d'Aldabra©4Sea_ifremer_monacoExplorations
Previous slide
Next slide

 19 octobre 2022

Arrivée à Aldabra

Arrivée du S.A. Agulhas II à Aldabra

Le S.A. Agulhas II est arrivée à Aldabra ce mercredi 19 octobre 2022 vers 6h30, pour quatre journées intenses d’activités. Plusieurs scientifiques ont débarqué dans la matinée : l’équipe Madcaps chargée d’étudier les déchets plastiques, l’équipe du Conservatoire du corail de Didier Zoccola, celle du projet GECOS pour étudier les tortues marines, l’équipe de Sylvain Bonhommeau, qui souhaite cartographier et inventorier les petits fonds de certaines parties de l’atoll et enfin l’équipe de Heather Koldewey, concentrée sur l’étude de la biodiversité du récif. Nick d’Adamo, membre du comité d’organisation de la mission, a également débarqué pour tester le déploiement de deux bouées d’étude des courants de surface dans une des passes de l’atoll. 

Les préparatifs de débarquement à Aldabra en images

De droite à gauche en partant du bas, Stéphane Ciccione (Gecos), Vyctoria Marillac, Gwennaïs Fustemberg (Madcaps), Jérôme Bourjea (Gecos), M. Mohan Julien,. Merlin Ravitchandirane, Sylvain Poulain, Matteo Contini (4Sea)©O. Gasquy_MonacoExplorations .jpg
Les planches connectées du projet 4Sea. Aldabra. 19_10_2022©Océane Gasquy_MonacoExplorations
Le matériel des équipes prêt à être embarqué. Aldabra. 19_10_2022©Océane Gasquy_MonacoExplorations
1ère image envoyée d'Aldabra par les équipes à terre. Tortue géante, Aldabrachelys gigantea. 19_10_2022©Christopher Jones_SIF.
Les scientifiques embarquent pour Aldabra. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Biocheck

La veille du départ, un « Biocheck »  a été installé dans l’auditorium du navire, par des étudiantes Seychelloises habilitées par la Seychelles Islands Foundation à mettre en oeuvre cette opération. Ce contrôle sanitaire consiste à vérifier et à désinfecter tout le matériel emporté à terre par les scientifiques pour éviter les risques de contamination ou d’introduction d’une espèce étrangère. Détection de graines, conditionnement de la nourriture, vérification et nettoyage des contenants… Tout est passé au crible, même les chaussures des scientifiques au moment du départ! 

Dernière désinfection des chaussures avant le départ. Aldabra. 19_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations

Aldabra. Vue aérienne panoramique. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Aldabra. Panorama. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Panorama d'Aldabra. Vue aérienne. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Le S.A. Agulhas II devant Aldabra. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Les scientifiques embarquent pour Aldabra. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide
Premières colonies de coraux récoltées par l'équipe du Conservatoire du corail. 19_10_2022©Philip Kulisev_MonacoExplorations
L'équipe Ifremer et Kelonia du projet Gecos en pleine manipulation avec les tortues. 19_10_2022©Ifremer_MonacoExplorations
En direct du ROV, un poisson plat filmé à 261m de fond. 19_10_2022©Véronique Banane_MonacoExplorations
Previous slide
Next slide

Une activité intense toute la journée au sein des différentes équipes impliquées dans les opérations sur l'atoll.

Premières images des manips

A noter parmi les différentes opérations menées une première, à l’initiative de l’équipe britannique de Heather Koldewey de la London Zoological Society de Londres : l’utilisation d’un ROV qui, pour la première fois à Aldabra, pourra être descendu jusqu’à 700 mètres de profondeur. Jusque-là, l’exploration des pentes de l’atoll ne s’était faite que jusqu’à 250 mètres. 

La gouvernance des Explorations de Monaco

15 novembre 2021

Appel à résidence d’artiste à bord. Mission océan Indien 2022

Résidence d'artiste: embarquez à bord du S.A. Agulhas II

Dans le cadre de sa prochaine mission en océan Indien en octobre et novembre 2022, la Société des Explorations de Monaco lance un appel à manifestation d’intérêt pour une résidence d’artiste à bord. Le S.A. Agulhas II embarquera à son bord à Maurice une équipe internationale d’une centaine de personnes. Cette équipe sera composée de scientifiques, jeunes chercheurs et étudiants, cinéastes et photographes, plongeurs, communicants et acteurs de la société civile. La mission d’étude, pluridisciplinaire, alliera recherche scientifique, médiation auprès des publics et coopération gouvernementale. Cette nouvelle mission est le premier volet du projet « Monaco Explorations ». Ce projet a été approuvé comme contribution à la Décennie des Nations Unies pour les sciences océaniques au service du développement durable 2021-2030. Dans la grande tradition des explorations scientifiques des XIXème et XXème siècles, la Société des Explorations de Monaco souhaite enrichir la composition de cette équipe aux compétences multiples. Un ou une artiste est invité(e) à rejoindre l’équipe pour vivre cette aventure. Vous êtes intéressé? 

La mission océan Indien 2022

Depuis leur lancement en avril 2017, les Explorations de Monaco, ont conduit une douzaine de missions à travers le monde. Des missions riches d’expériences au contact de la nature et de l’Océan et de rencontres humaines. La mission « Océan Indien » s’inscrit à son tour dans cette quête d’humanisme et de vérité scientifique. La zone principale d’étude se trouve entre la Réunion, Maurice et les Seychelles. Le plateau de Saya de Malha sera le point d’intérêt principal de la mission. Le trajet prévisionnel est le suivant :  embarquement à Maurice autour du 10 octobre 2022, puis parcours Maurice => La Réunion => Aldabra => Mahé => Saya de Malha => Saint-Brandon => Maurice. La mission prendra fin à Maurice vers le 20 novembre 2022.

Mission océan Indien. Appel à résidence d'artiste

Vous êtes candidat(e)?

Cet appel à manifestation d’intérêt s’adresse à des artistes de toutes nationalités en activité.

Comment manifester votre intérêt et déposer votre candidature ?  

Merci d’envoyer votre fiche d’inscription accompagnée des pièces du dossier d’intention par e-mail à l’adresse suivante 

residence.artiste@monacoexplorations.org

Calendrier et processus de sélection

Date limite de dépôt des candidatures : 7 janvier 2022 minuit CET.

Un comité de sélection composé de plusieurs personnalités, issues du monde de la mer et de l’exploration, de l’art et de la culture scientifique, établira la liste des candidat(e)s présélectionné(e)s pour une audition au cours de laquelle ils seront invités à présenter oralement leur projet. 

Cette présélection sera annoncée aux candidat(e)s retenu(e)s à partir du 25 février 2022 .

Ils seront convoqués pour leur présentation, en principe au cours de la semaine du 25 avril 2022. 

Les résultats définitifs seront annoncés au plus tard le 13 mai 2022.

Toutes les informations relatives au déroulement de la mission, ainsi que les attentes des organisateurs relatives aux créations de l’artiste lauréat(e) lui seront alors notifiées.

Composition du dossier d'intention

Le dossier d’intention demandé est composé des éléments suivants :

Le formulaire de candidature.

Un curriculum vitae (1 page maximum).

Un descriptif/argumentaire exprimant vos motivations pour ce projet (1 page maximum).

Une note conceptuelle expliquant ce que vous souhaitez créer et réaliser à partir de ces deux mois de mission et de résidence à bord, la vision que vous avez en tête et les créations ou productions que vous envisagez pendant tout le déroulement du projet (2 pages maximum).

Un dossier artistique (book) présentant vos travaux et projets passés, actuels et à venir (20 pages maximum). Le dossier pourra si vous le souhaitez inclure des lettres de recommandation, critiques et avis extérieurs sur vos créations.

Une fiche décrivant les modalités techniques et financières envisagées pour la préparation puis la réalisation de l’œuvre et sa diffusion, en précisant les partenaires et soutiens que vous comptez mobiliser et la nature des apports attendus de leur part.

Vos disponibilités pendant les trois mois précédents la période d’embarquement et les six mois qui suivront la mission.