13 mai 2022

Mission océan Indien : deux artistes en résidence.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email

Mission Océan Indien : deux artistes en résidence

Le 15 novembre 2021, la Société des Explorations de Monaco lançait un appel à résidence d’artistes. Cet appel avait lieu dans le cadre de la prochaine mission programmée en océan Indien d’octobre à novembre 2022. A la suite de cet appel,  56 candidatures d’artistes de 14 pays différents ont été examinées par le comité de sélection réuni à cet effet. Au mois de février, ce comité avait pré-sélectionné six artistes. Ces six artistes ont ensuite été invités à venir présenter leur projet aux membres du comité le vendredi 6 mai dernier au Musée océanographique de Monaco.

A l’issue de ces auditions, le choix s’est finalement porté sur deux jeunes créateurs : Elise Rigot et Rémi Leroy. Ils embarqueront tous les deux à bord du S.A. Agulhas II, aux côtés des équipes de scientifiques engagées dans cette grande aventure.

Délibération du comité de sélection le 6 mai 2022 au Musée océanographique de Monaco © Michel Dagnino. Institut océanographique

La composition du comité de sélection

Le comité qui a mené le processus de sélection depuis le lancement de l’appel à résidence au mois de novembre 2021 et procédé aux auditions était composé des personnalités suivantes : Robert CALCAGNO, Président du comité, Directeur général de l’Institut océanographique et Administrateur délégué des Explorations de Monaco, Françoise GAMERDINGER, Directeur des Affaires culturelles, Virginie RAIMBERT, Directeur de l’Institut du Patrimoine, Björn DAHLSTRÖM, Directeur du Nouveau Musée National de Monaco, Thierry LEVIEZ, Directeur de l’Ecole Supérieure des Arts Plastiques de Monaco, Olivier WENDEN, Vice-Président de la Fondation Prince Albert II de Monaco, François SIMARD, Secrétaire du Comité d’orientation de la mission océan Indien, Bernard REILHAC, Directeur du Développement de l’Institut océanographique et Gilles BESSERO, Directeur de la Société des Explorations de Monaco. 

Elise Rigot est une artiste et chercheuse en design basée à Toulouse, en France. Son travail questionne les liens entre les sciences naturelles, les sciences de l’ingénieur et l’art, ainsi que la perception que nous avons de la variété des êtres vivants, et comment nous pourrions nous rendre plus sensibles à ceux-ci. Elle utilise des technologies 3D (impression 3D, scan, VR, rayon-x, etc.) pour leur puissance politique et esthétique, ainsi que le son et les podcasts. Se mettre à la place des êtres vivants qui nous entourent, adopter leur point de vue est l’une de ses approches. 

Previous
Next

Le 6 mai, Elise Rigot a détaillé le concept de son projet artistique devant le comité © Michel Dagnino. Institut océanographique

Previous
Next

Rémi Leroy a partagé avec le comité la traduction artistique son engagement pour l'environnement © Michel Dagnino. Institut océanographique.

Rémi Leroy: cap vers un dialogue Art-Science

Peut-on raconter au-delà des mots la recherche scientifique, trop souvent cantonnée à un langage hermétique et complexe ? En quoi l’interdisciplinarité et le travail de terrain peuvent-ils enrichir le regard des scientifiques et du public ? Ces réflexions constituent la matière première des projets que défend Rémi Leroy. Il tente à travers eux d’unir ses différents parcours (artiste, ingénieur spécialisé dans les énergies renouvelables, enseignant). Son dessein : contribuer à la révolution écologique en créant des récits illustrés capables d’amener un vaste public à concevoir d’autres manières d’interagir avec l’environnement. 

Quatre autres beaux projets présentés le 6 mai 2022.

Hormis les deux candidats lauréats, Elise Rigot et Rémi Leroy, les autres artistes participants étaient les suivants : Debby Mason, Elsa Guillaume, Fédérico Campanale et Toby Wright. Les projets, tous de grande qualité, ont été présentés avec passion et conviction. 

Debby Mason vit à Plymouth, en Angleterre. Elle est spécialisée dans les gravures et les illustrations de la vie marine. Son travail traduit son amour de la mer et de la vie étonnante qu'elle contient. Il est très important pour elle de montrer cette beauté et sa réalité.© Michel Dagnino. Institut océanographique.
Elsa Guillaume, artiste plasticienne basée à Paris, est aussi plongeuse. Du dessin à la sculpture, en passant par l'installation et la vidéo, elle développe une recherche plastique consacrée aux représentations de l'univers maritime © Michel Dagnino. Institut océanographique.
Federico Campanale, photographe et réalisateur de films, basé à Amsterdam, aux Pays-Bas, est un artiste qui explore des concepts liés aux interactions sociales et aux phénomènes naturels. Ses vidéos et séries de photos traitent de l'émotion, de la dynamique temporelle ou des processus de mémoire © Michel Dagnino. Institut océanographique.
Toby Wright est un artiste peintre qui vit à Monaco.A la recherche de sites naturels exceptionnels, il voyage à travers le monde avec son chevalet et ses peintures. Il s’inspire des grands artistes du passé, qui ont repoussé la limite du confort dans leur quête du beau. Certains au nom de la science, d’autre au nom de l’art, tous au nom de l’humanité © Michel Dagnino. Institut océanographique.
Previous
Next