4 novembre 2022

Le flotteur Argo remis par la Principauté aux Seychelles a été déployé en mer

Un déploiement effectué le 2 novembre à 1h du matin

C’est dans la nuit du 1er au 2 novembre, vers 1 heure du matin, que le flotteur BGC Argo, remis officiellement le 26 octobre dernier par la Principauté de Monaco aux Gouvernement des Seychelles, a été déployé en mer avec deux autres robots flotteurs-profiteurs multi-instrumentés, à une soixantaine de miles à l’est du banc de Saya de Malha. Ces 3 robots de nouvelle génération vont mesurer entre 0 et 2000 mètres de profondeur, et ce pendant plusieurs années, des variables physiques, chimiques et biologiques essentielles à la compréhension de l’évolution de la santé de l’océan et de sa réponse au changement climatique : la température, la salinité, le pH, les concentrations en oxygène, nitrates, chlorophylle a, les particules en suspension, ainsi que l’éclairement.

Le programme international BGC Argo vise à instrumenter l’océan avec une flotte de 1 000 robots de type flotteurs profileurs de nouvelle génération qui va venir compléter la flotte de 3000 flotteurs profiteurs dérivant déjà dans l’océan. 

Depuis le début de la mission océan Indien, Hervé Claustre, co-responsable de ce programme international, a déjà déployé avec son équipe tout au long de la navigation du S.A. Agulhas II 19 flotteurs. Ces instruments très perfectionnés vont contribuer à la meilleure connaissance de cette région de l’océan Indien, jusque-là peu équipée en flotteurs. 

Signatures officielles et déploiement

Lors de Son passage à Aldabra et de la délégation officielle du gouvernement Seychellois du 24 au 26 octobre 2022, S.A.S. le Prince Albert II de Monaco a apposé sa signature sur le flotteur remis aux Seychelles par la Principauté. Le Ministre de l’économie Bleue, Jean-Francois Ferrari, le ministre de l’Agriculture, du changement climatique et de l’environnement, M. Flavien Joubert, en ont fait de même, ainsi que Gilles Bessero, Directeur des Explorations de Monaco. 

Flavien Joubert, Ministre de l'Agriculture, du changement climatique et de l'environnement signe à son tour le flotteur. Port Victoria_26_10_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Hervé Claustre explique au Prince le fonctionnement des flotteurs profileurs_26_10_2022. Port Victoria. Seychelles©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
S.A.S.Albert II de Monaco en compagnie de l'artiste embarqué Rémi Leroy qui a décoré le flotteur. Port Victoria_02_11_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Fabrizzio D'Ortenzio et Thomas Jessin "à l'écoute" du flotteur avant sa mise à l'eau_IMEV_Cnrs_Mission océan Indien02_11_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Mise à l'eau d'un des trois flotteurs largués le 02 novembre 2022. mission océan Indien©Didier Théron_MonacoExplorations
Mise à l'eau du flotteur profileur seychellois. Saya de Malha_02_11_2022©Nicolas Mathys_Zeppelin_MonacoExplorations
Gros-plan sur la mise à l'eau du flotteur BGC Argo remis par la Principauté de Monaco aux Seychelles_02_11_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Previous
Next

Un flotteur profileur, comment ça marche?

Largués par un navire, les flotteurs profileurs descendent lentement (10cm/sec) à la profondeur programmée, appelée profondeur « parking », où ils dérivent pendant 10 jours. Pendant la remontée, le flotteur allume ses capteurs et mesure par exemple la salinité ou la concentration en chlorophylle a. Une fois en surface, il transmet au laboratoire les données mesurées par l’intermédiaire du satellite. Le flotteur, équipé d’une carte sim, peut « téléphoner » au satellite. Le scientifique peut alors aussitôt regarder et analyser le profil vertical de ces mesures sur son ordinateur. Il peut décider de modifier la profondeur à atteindre et activer d’autres capteurs. Le flotteur replonge ensuite et va se « garer » à la profondeur voulue où il dérivera au gré des courants pendant un nouveau cycle de 10 jours.

Flotteur Argo de type Refine en immersion©David Luquet_IMEV
La classe de Perseverance Secondary School a adopté le flotteur remis aux Seychelles par la Principauté monégasque. 31_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Hervé Claustre présente le projet BGC Argo aux élèves de Perseverance Secondary School, à bord du S.A. Agulhas II. 31_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Les élèves de Perseverance secondaire School écoutent avec attention les explications d'Hervé Claustre. Ils signeront ensuite eux aussi le flotteur des Seychelles. 31_10_2022©Didier Théron_MonacoExplorations
Previous
Next

Flotteurs adoptés

Le programme scientifique BGC Argo est prolongé par des actions pédagogiques auprès du public scolaire. depuis maintenant 10 ans, l’Institut de la Mer de Villefranche (IMEV – LOV) s’implique dans la diffusion des savoirs de l’océan à travers des actions de médiation scientifique élaborées à partir des observations recueillies par les flotteurs Argo. Dans le cadre du programme pédagogique Adopt a float, les classes peuvent ainsi effecteur un suivi des flotteurs. Depuis le début de la campagne, deux flotteurs ont ainsi été adoptés, un à la Réunion et un aux Seychelles. Ce dernier sera suivi par une classe de Perseverance Secondary School. L’adoption d’un troisième flotteur est prévue lors de la dernière escale à Maurice.